À moi l'Amérique Latine !

06.10.2017

 

 

Fin mars 2016, mon chéri m'annonce que son stage obligatoire à l'étranger se fera en Argentine. "Ok, top !! Combien de temps ? Quatre mois ? Ça va te faire un superbe voyage bébé !"

Dans ma tête : "Hein  l'Argentine ?? Mais pourquoi ? Y'a quoi là-bas ? C'est nul l'Argentine ! En plus on y parle espagnol ! (Je déteste l'espagnol.) Et quatre mois ! QUAAAAAAA-TRE MOOIIIIIS !! Alors ça veut dire quoi ça ? Bah ça veut dire qu'on passe pas l'été ensemble, on sillonnera pas les routes de France tous les deux, pas de vacances en amoureux ..."

 

5 avril 2016 :  Je prends un billet aller-retour pour l'Argentine. Et à bien y réfléchir, j'aurais peut-être du prendre qu'un billet aller ! Je suis trop contente, l'été se fera en Argentine avec mon chéri, même si ce pays ne m'enchante pas, mais au moins je serai avec lui. Le hic ? Il part dans moins de deux semaines et on sera séparé pendant trois mois (je passe l'étape des adieux à l'aéroport et de mon mascara qui coulait jusqu'en bas de mon menton).

 

11 juillet 2016 : On venait de perdre la Coupe de l'Euro la veille (les portugais, sachez qu'à présent je vous déteste.), autant vous dire que j'avais le moral à zéro ... Et là je réalise : ce soir à 23 heures je m'envole pour l'Argentiiiiiiine !! (Je commence à bien l'aimer finalement ce pays.) Première fois de ma vie que je prenais l'avion et avec les 11 000 kilomètres à survoler, je fais plutôt fort pour une première ! C'est le lendemain, à 16 heures que je pose les pieds sur le sol américain et que je revois la p'tite tête d'amour de mon chéri après tant de semaines de séparation. Je crois que je vais me souvenir de ce moment encore très longtemps tellement c'était poignant et rempli d'émotions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant que le décor est planté, qu'avons-nous fait ? Je vous dis tout !

 

 

Trois jours après mon arrivée, on se rend à la gare routière de Mendoza, ville argentine où le boy faisait son stage. On décide de prendre un de ces énormes bus qui traversent tous les pays du continent pour se rendre dans celui de votre choix. Notre première destination était la Bolovie. Pour cela, nous avons pris un bus de la compagnie El Rapido (pas si rapide que ça, en  tout nous avons fait 25 heures de voyage pour traverser l'Agentine pour environ 80€). Quand vous réservez votre billet de  bus, vous pouvez choisir votre siège : soit un semi-cama, soit un cama (comprenez semi-lit ou "lit"). Vous retrouvez dans ces bus des toilettes, des télés et parfois un petit repas selon les compagnies et la durée du voyage. Les sièges sont vraiment confortable, vous pouvez vous endormir très facilement. De ce fait, le voyage parait moins long. Une fois arrivée à La Quiaca (nord de l'Argentine), nous avons du passer la frontière. Nous l'avons passée à  pieds et sommes arrivés à Villazón, ville  frontière bolivienne. Je pense que c'est à partir de là qu'on a commencé à réaliser qu'on entamait un sacré voyage et qu'on allait vivre des choses excitantes. Je me ferai taper les doigts par Monsieur si je nous disais pas que là-bas nous avons mangé une milanesa (escalope entourée de chapelure), avec du riz, juste délicieuse pour seulement 2€  !

 

Notre objectif en Bolivie était de découvrir le Salar d'Uyuni, une ancienne mer évaporée qui nous offre maintenant un désert immaculé de sel. Pour rejoindre Uyuni, nous avons décidé de prendre le train de la compagnie FCA. Ces trains se remplissent très vite et ce jour-là ils étaient complets. Nous avons eu la chance de croiser un bolivien qui nous a revendu deux billets (environ 16€) dont il n'avait plus besoin pour qu'on puisse partir en temps et en heure de Villazón. Ce train traverse tout  le désert de la Bolivie, autrement dit il n'y a pas grand chose à voir. De manière générale, le paysage bolivien est assez triste : c'est très sec, il a très peu de verdure et puisque que c'est un pays au faible PIB, les habitations et les infrastructures sont très minimalistes. Lors du voyage, tout le sable entrait dans le train très mal isolé, ce qui a rendu la traversée un peu plus difficile que prévue. Mais on est vite passé au-dessus en pensant à ce qu'on allait vivre une fois dans la ville d'Uyuni.

 

 

 

 

 

Nous  sommes arrivés dans la nuit et il faisait très froid. Il faut savoir qu'en juillet-août, c'est l'hiver en Amérique du sud ! Nous avons une nouvelle fois eu de la chance et avons trouvé rapidement un petit hôtel dans lequel nous avons séjourné deux nuits. Uyuni est une ville très touristique, on n'a pas compté le nombre de français que nous avons croisés ! Pour notre excursion au Salar, nous avons choisi de la faire avec le groupe Expediciones Manuel. Nous sommes partis en 4x4 avec un chauffeur et 3 autres voyageurs, le déjeuner était compris tout comme les petites expéditions au cimetière des trains et sur la Isla Incahuasi (l'île aux cactus) pour à peu près 35€. Si vous allez en Bolivie, vous êtes tout simplement obligés de mettre les pieds sur ce sel unique au  monde ! Le spectacle que nous offre la nature est juste extraordinaire. On en a pris plein les yeux (et on a aussi bien brûlé, pensez à la crème indice 50 XXL comme dit mon père !!). Et pour les fans de cactus comme moi, je ne dis rien ... je vous laisse juste regarder les photos !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après ce merveilleux moment, il était pour nous temps de reprendre la route, cette fois-ci direction le Pérou ! Oui, on n'a pas chômé ! Pour ça, il a fallu reprendre le "train du désert" (Nooooooooooon !!! Bon, pour 5.50€ cette fois). Vive la peau, le nez et les yeux tous gris ! Nous n'avons rien fait de particulier à Oruro, rapidement nous sommes partis en bus avec la compagnie Naser (5€ à peu près) pour rejoindre La Paz, siège gouvernemental de la Bolivie (d'ailleurs passez votre chemin, ce n'est pas joli du tout selon nous). Quand vous êtes dans les gares routières en Amérique du sud, vous êtes très vite  alpagués par les vendeurs de billets ! Un fois à La Paz, nouvelle mission : trouver un moyen de se rendre à Cuzco ! Ça a été très simple étant donné qu'on s'est fait très vite alpaguer par des vendeurs de billets de bus à  peine descendus du notre. C'est d'ailleurs fou à quel point vous êtes sans cesse sollicités par des vendeurs en Amérique du sud !  Donc ni une ni deux, nous voilà dans un bus de la compagnie Salvador pour environ 5€ en direction du Pérou. 

 

 

___________________

 

 

 

Arrivés dans ce nouveau pays vers 7 heures du matin (après avoir donc passé la frontière dans la nuit), on voyait les chauffeurs de taxi qui se "battaient" pour nous emmener au centre de la ville de Cuzco. Nous sommes tous les deux, mon chéri et moi, tombés presque amoureux de cette ville très jolie. L'architecture du centre changeait totalement de ce qu'on avait  pu voir jusqu'ici, les gens étaient juste adorables et il y avait de l'animation.  Nous et nos têtes toutes grises (oui, on ne s'était pas encore lavé depuis le Salar d'Uyuni !), nous avons décidé de s'offrir le luxe d'une belle chambre d'hôtel, d'un bon petit -déjeuner et  d'une  baignoire ... une baignoire !! On en a tellement profité de cette chambre ... parce que mine de rien, même si  nous étions en vacances, ce n'était pas du tout un voyage reposant et ça fait du bien au moral d'avoir notre confort français. Ce même jour, nous avons mangé dans un petit restaurant vu d'extérieur où nous avons été accueillis comme des rois ! Les plats étaient délicieux, on avait presque l'impression d'avoir déjeuné dans un restaurant gastronomique et à moindre coup ! Dans la ville, nous avons pu assister un matin à un défilé qui présentait les tenues traditionnelles péruviennes. Nous avons également visité la Basilique de  la ville, pour environ 3€. Vous pouvez très régulièrement croiser  des femmes péruviennes accompagnées de lamas et leurs bébés, animal emblématique du Pérou. Si vous les entendez dire "la propina" après avoir fait une petite photo, donnez-leurs un petit pourboire !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui dit Pérou, dit évidemment virée au Machu  Picchu. Le moment que j'attendais avec impatience, surtout qu'on ne savait pas si nous allions pouvoir et avoir le temps de  le faire. Parce que oui, encore une chose que je ne vous ai pas dite, dans ce mois et demi de voyage, rien n'était prévu ! Tout ce qu'on savait, c'est que nous avions un avion à prendre le 20 août pour notre retour en France. On vivait clairement au jour le jour. Pour se rendre sur le site de cette merveille du monde, nous sommes passé par un organisme qui organisait des excursions, nous avions choisi Q'armenq'a. Pour environ 67€, vous pouviez vous rendre à la centrale Hidroelectrica  en  van, avec une escale dans une petite ville pour le déjeuner qui vous est offert. Une fois arrivés à la centrale, nous avons suivi à pieds la voie de chemin de fer Perú Rail. Vous pouvez prendre le train mais après avoir déboursé plus de 60€ dans un van, on s'est dit qu'on pouvait quand même marcher un peu et profiter de la jungle ! Nous avons mis il me semble environ 3 heures pour rejoindre Aguas Calientes, la ville la plus  proche  du Machu Picchu. Nul ne sert d'être sportif pour cette marche sur les rails, le chemin est plat, vous n'avez juste à apprécier la végétation et le reste du paysage tout autour de vous !

 

 

 

 

 

Aguas Calientes : magnifique !! Nous y sommes arrivés de nuit, autant vous dire qu'en voyant la ville éclairée au loin, perdue au milieu des montagnes et de la forêt, c'était superbe. Nous avons passé une courte nuit dans un hôtel très sympa, courte parce que le réveil sonnait le lendemain à 4 heures 30 pour enfin se rendre à l'endroit magique. Nous avons réservé nos billets pour le  Machu Picchu sur internet quand nous étions encore en Bolivie, comptez environ 35€ pour visiter le  site ainsi que  pour faire l'ascension de la montagne Machu Picchu. C'est à 5 heures du matin que nous avons commencé à faire  la queue pour acheter des billet de bus afin de rejoindre le Machu Picchu. Lorsque nous sommes arrivés, c'était magique comme je viens de vous le dire. L'endroit est juste magique ... Mon arrivée dans cette ville inca, le soleil qui se levait au-dessus des montagne restent des moments fous et forts de ma vie, si ce ne sont les plus fou et forts. J'étais bouche bée. Il y a tellement une atmosphère qui incite le mystère qu'on ne peut qu'être impressionné. À 8 heures, nous avons commencé à  grimper la montagne Machu Picchu. Il ne s'agit pas de la montagne qu'on voit toujours sur les photos mais plutôt la montagne d'où sont justement prises les plus baux clichés. Vous pouvez néanmoins monter les deux montagnes, sachant qu'il est plus accessible et plus simple de monter la montagne Huayna Picchu. L'ascension a duré pour nous 2 heures et quand je vous dis qu'il fallait grimper, je ne rigole pas ! J'étais parfois à quatre pattes tellement c'était pentu ! De plus, pour toutes les personnes sensibles au vide, je vous déconseille fortement cette "balade". Vous êtes amenés plus d'une fois à vous retrouver à 30 centimètres du  bord et sans filet. Une fois en haut, le spectacle est tout bonnement époustouflant. Quand je vous écris ces lignes, toutes les images me reviennent en détails. Je vous laisse admirer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour redescendre, comptez environ une heure, vous signerez un grand cahier prouvant que vous êtes bien revenus et non perdus dans les montagnes ! Ensuite, nous nous sommes promenés entre les pierres de cette sublime  cité inca, en y faisant plusieurs fois la rencontre des fameux lamas. Coup de chance après cette magnifique  journée, j'arrive à choper un bus sans faire la file d'attente pour retourner à Aguas Calientes, où nous nous sommes restaurés après ces nombreuses marches montées ! On pensait qu'on ne pouvait pas apporter de nourriture au Machu Picchu  (notre dernier repas datait du p'tit dèj) mais finalement si, donc prévoyez si vous souhaitez vous y rendre. Nous sommes ensuite retournés à l'hôtel pour récupérer nos sacs à dos (certains hôtels acceptent que vous laissiez vos bagages pour ne pas être encombrés lors de l'excursion) et nous sommes partis prendre le train Perú Rail (le billet nous a fait mal aux fesses étant donné que c'est le  train le plus cher du monde, soit 70€ le billet pour une heure de  train) en direction d'Ollantaytambo. Nous y avons passé la nuit, le temps de bien se reposer et de guérir nos coups de soleil (oui, encore une fois ! Indice 50 XXL les gars !).

 

 

 

 

 

 

Le lendemain matin, nous avons pris un taxi (je ne me souviens plus du prix mais la plus plupart du temps les taxis ne sont pas chers en Amérique du sud) pour retourner à Cuzco, là où nous avons pris un bus pour retourner à Mendoza. Et oui, notre première partie de voyage était déjà terminée ! Nous avons fait ce trajet en trois temps : c'est souvent ce qu'il faut faire quand on voyage en Amérique de manière générale puisque le territoire est très grand. Tout d'abord nous avons pris un bus (environ 13€ avec la compagnie Julsa), pour rejoindre Tacna, toujours au Pérou. Ensuite, nous avons encore pris un genre de taxi pour se rendre à Arica, cette fois-ci au Chili. Il nous a donc fallu passer la frontière et nous étions accompagnés tout le  long  par le chauffeur ce qui s'est fait très simplement. À Arica, nous nous sommes baladés le long de l'Océan Pacifique mais il fallait trouver un bus rapidement qui puisse nous déposer le plus au sud possible du Chili, idéalement Santiago de Chile qui est la capitale. Le trajet a duré 35 heures (non, j'exagère même pas !) et il a été tout simplement horrible ! Le chilien qui était assis dernière nous a dormi et ronflé très, très, très, très fort pendant 30  heures (non, j'exagère toujours pas !). Pour ce  long trajet, comptez environ 26€ avec la compagnie Cata Internacional. Dans l'ensemble, tous les bus que nous avons pris étaient au  top. Enfin, arrivés à Santiago, nous avons pris un troisième  bus pour rejoindre Mendoza. Nous  avons choisi  pour ce trajet la compagnie Expreso Norte et avons déboursé environ 45€. Lors de ce voyage, nous avons passé la frontière entre le Chili et l'Argentine qui a été assez longue et peu conviviale. Néanmoins, tout  au  long de la route, le paysage était splendide. Nous avons traversez la Cordillère des Andes qui était enneigée : de la neige au mois de juillet, pas mal non ?

 

 

 

 

 

 

 

Ces vacances sont encore loin d'être terminées car après notre retour en Argentine le 25 juillet, nous sommes repartis le 8 août vers un autre pays ! La suite  dans un prochain article sur le  blog.

En attendant, je  vous laisse quelques adresses des hôtels et des restaurants que j'ai réussi à retrouver.

 

 

Hôtels :

Uyuni - Hostel Reina Del Salar

Cusco - Qarmenqa

 

Restaurants : 

Mendoza - Taco Azteca

Uyuni - Minuteman Pizza

Cusco - Inka Grill

 

 

 

A très vite pour les prochaines aventures !

 

 

 

Parisiennement,

 

Charlène ♡

 

 

Articles liés : Mon séjour au Brésil , Week-end à Rome

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload